Page d'archive 6

La coupe de cheveux de la mort qui tue a la mexicaine !

C’est donc au bout de 4 mois de voyage que nous prenons notre courage a deux mains pour aller se faire couper les cheveux au Mexique. C’est donc dans un petit boui boui que nous nous rendons avec deux coiffeuses plutot froide et qui devaient bien se demander pourquoi deux touristes se faisait couper les cheveux chez elle. C’est donc en espagnol que je me lance pour expliquer a la fois ma coupe de cheveux et celle de Sophie. Vu le resultat, je pense que je dois encore faire quelque progres en langue… En effet moi je me retrouve avec la raie au milieu et Sophie se retrouve sans ses pattes et avec les cheveux brosses devant alors que quand nous sommes rentrees chez elle nous etions loin de ressembler a cela !!!!

En conclusion belle experience de relooking a la mexicaine !!! On peut voir qu’ils en ont une grande experience et savent faire ressortir la beaute du visage !

p8082149.jpg

A la decouverte des villes coloniales

Nous voila loin du bord de mer, des plages et cocotiers. Au centre du pays sur une ligne descendante du Nord au Sud au milieu des montagnes, se dressent les villes coloniales datant de l’arrivee des Espagnoles.

Nous avons flane quelques jours au milieu des cathedrales gothiques, maisons multicolores et marches heteroclites.

Zacatecas se situe a 2500 metres d’altitude dans un paysage desertique. Les Espagnoles s’y sont installes au 16eme siecle. C’etait meme la deuxieme ville la plus peuplee du Nouveau-Monde apres Mexico.

p8122159.jpg

p8122158.jpg

 

p8122162.jpg

p8122154.jpg

A quelques heures de bus plus au sud nous avons pose nos gros sacs dans la ville de Guanajuato. Incroyable bourgade aux facades multicolores et aux rues si etroites qu’il est possible de s’embrasser d’un balcon a l’autre… En plus la ville est un veritable gruyere ou l’on circule dans un dedale de rues souterraines.

Nous avons passe 2 jours a nous ennivrer de la musique Mariachi sur les petites places publiques ainsi que nous perdre dans ces milliers de petites ruelles plus etroites les unes quel les autres.

Et puis notre curiosite nous a poussee a nous rendre au musee des Momies… Et oui comme vous le savez peut-etre les Mexicains « banalisent » la mort. Pour eux ce n’est qu’un passage et il n’y a pas de tabous autour du corps mort. Donc ce musee presente une trentaine de momies retrouvees dans des catacombes ou dans des cimetieres. On ne sait pas vraiment pourquoi certains corps on ete preserves de la sorte, mais cela n’ en ait pas moins impressionant meme pour deux infirmieres, de voir ainsi exhibe, les corps nus et decharnes de ces hommes, femmes, bebes et foetus ! Mais ce qui est peut-etre le plus « derangeant » pour notre culture d’Europeen, est le comportement completement detache des Mexicains face aux Momies. Nous avons ete surprise de voir des enfants prendre la pause photo devant ces corps morts avec un grand sourire !!

p8142180.jpg

 p8142174.jpg

p8152187.jpg

Nous quittons cette ville pleine de charme pour arriver dans l’effervescence de la 2eme ville la plus peuplee au monde et certainement la plus polluee (en 1999 les pigeons tombaient morts sur le sol…)

Apres avoir marche 1h30 dans Mexico a la recherche d’un hotel avec de la place, nous atterissons epuisees dans un charmant hotel en plein centre historique de la ville. C’est chouette car nous sommes pres de tout mais egalement dans le quartier le plus populaire de Mexico et le plus bruyant… Nous avons dormis deux nuits dans le bruit de la techno et de la salsa !

Mini cours d’hisoire sur la fondation de Mexico: se sont les Azteques qui sont a l’origine de cette metropole. Apres des siecles de recherche de l’endroit ideal pour construire leur cite, ils ont vu, perche sur un cactus nopal, un aigle mangeant un serpent. C’etait la prophetie qui se realisait. (Le centre du drapeau mexicain reprend cette image de l’aigle sur le cactus). C’est donc dans un marecage que les Azteques construirent leur ville qu’ils appelairent Tenochtitlan. Puis vient vers 1500 ans, Cortes qui s’empare de la ville et rase tous les temples pour construire la ville de Mexico d’aujourd’hui.

p8162190.jpg

Resultat concours sur les Km !!!!

Le resultat tant attendu est enfin publie ! Nous avons donc pluisieurs gagnants.

Personne n’a depasse le kilometrage parcouru a part Kimthebest qui s’est lachee avec 35000 km…

La plupart d’entre vous etes bien en dessous de la realite. Et ne vous inquietez pas les gagnants n’ont pas utilise de GPS ou autres moyens techniques sophistiques ! En revanche nous tenons a preciser, qu’il y a eu « copiage abusif » de la part d’un couple Parisien ( ah ces parigots…)

 Le resultat est donc : 17970 km

Et les gagnants sont : Corinne et Guillaume de Paris et Nicolas de St-Sulpice (bravo Nico pour ta formule !)

Et pour conclure voila ce qu’ils ont gagne: une invitation a venir manger a la maison une Saucisse…… au choux !!!

Bravo encore a eux trois et bisous a tous. Bientot un nouveau concours…

Chaleur etouffante en Baja Clalifornie

Ouhaaa !! Il est temps de vous raconter nos petites aventures sur cette langue de terre Mexicaine qu’est la Basse Californie.

Nous nous sommes quittees a Ensada avec en prevision 12 heures de bus. Voila chose faite. Il nous semble interessant de preciser quelques petites choses:  les prix sont tres eleves compares au coup de la vie du Mexique. Au debut nous nous disions que cela etait du a la qualite des prestations proposees. C’est a dire bus de 1ere classe avec air conditionne et TV. Mais nous nous sommes vite rendues comptes que cela n’etait qu’une apparence… Tout d’abord une odeur d’urine nous brule les narines en permanence, puis l’interieur du bus est aussi sale qu’une chambre d’ado en pleine crise, et pour finir malgre une apparence exterieure solide, notre bus tombe en panne au milieu d’une plaine desertique a plus de 40 degres a l’ombre… Ce qui est bien dans tout ca, c’est que nous pouvons des a present nous habituer aux futurs trajets en bus des pays d’Amerique du Sud…

p8052130.jpg

p8052131.jpg

 

Bref, tout ca pour arriver a Mulegé, petit village de pecheur au bord de la mer de Cortez. La chaleur est a couper le souffle. Fini les temperatures elevees avec un air sec plus ou moins respirable… nous voila dans le souffle humide et brulant de satan… Heureusement nous trouvons une petite auberge de jeunesse avec A/C ce qui nous sauve de l’etouffement. C’est dans ce village que nous decidons de partir sur les iles environnantes pour faire du snorkeling. Nous trouvons un pecheur qui accepte de nous emmener avec une bonne remuneration… Bref nous voila sur une plage deserte, abandonnees, en attendant que notre ami revienne nous chercher.

Claire qui est une experte en peche de palourdes, remarque immediatement des petits trous dans le sable a deux metres de profondeur sous l’eau environ. Nous voila a la recherche de nos fameuses palourdes deja rencontrees sur les bords du Pacifique vers Seattle. Nous ramassons en apnee une bonne 30aine de coquillages. Au retour du pecheur, nous montrons toute fieres le fruit de notre cueillette. Du coup il nous montre comment en trouver de plus grosses que l’on appelle « chocolata ». Nous avons meme droit a une degustation de ces crustaces au bord de la plage, crus avec une peu de jus de citron et de sauce piquante. Il n’y a pas plus frais ! En rentrant sur la cote, nous avons eu la joie de voir une colonie de dauphin nager vers le bateau en faisant des pirouettes dans tout les sens… Le reve !

p8042124.jpg

p8052127.jpg

 

Ahh et pour la petite anecdote, je me suis fait piquee par un bebe pieuvre… elle se trouvait dans une coquille de palourde morte et en voulant jouer avec, elle a fini par me mordre sur la main…. et oui cela m’apprendra… mais je ne savais pas que les pieuvres pouvaient piquer comme une abeille car c’est la meme sorte de piqure que j’ai encore…

 Le soir nous avons demande a un restaurant de nous cuisiner nos palourdes. Nous nous sommes regalees de notre peche avec une petite sauce au jus de cuisson et au beurre, miam !! On s’est dit a ce moment la que nous etions pretent pour Kho Lanta…

p8052129.jpg

 

En ce moment nous sommes a La Paz (toujours au Mexique), ville cotiere un peu touristique mais agreable car peu de « gringos » depuis la peur de la grippe porcine… Hier nous avons mis le reveil pour 7h00 du mat, ce qui ne nous etaient pas arrivees depuis le debut du voyage. Nous avions oublie comme cela etait penible… Cela pour partir faire du snorkling avec un guide autour de l’ile de Esperitu Santo (amen). Nous avions l’occasion de nager avec des phoques mais ils ne se sont pas trop approches malheureusment. Par contre les fonds marains sont magnifiques et nous avons nage au milieu de bancs de poissons multicolores. Claire a le vertige dans l’eau, c’est ce qu’elle m’a dit. Mais je comprend lorsque l’on voit tout a coup le recif plonger dans des abysses vertigineux !!

p8072134.jpg

p8072147.jpg

 

Demain nous prenons le ferry pour Mazatlan sur le continent. Nous allons encore changer de decors et nous esperons y trouver de la fraicheur car cela fait trois jours que nous sommes dans une chambre sans A/C avec une temperature a 34 a l’interieur. Pas besoin de vous faire un dessin pour imaginer nos corps transpirants a chaque mouvement…

Je (Claire) voudrais ecrire un petit mot special pour tous les gens de notre chere ile d’Oleron. Je pense a vous tres souvent et meme si j’essaye de faire comme vous en allant chercher des palourdes, il n’y a ici ni pineau, ni huitres, ni cognac, ni vous et cela me manque beaucoup. Alors profitez bien pendant ce mois d’aout et RDV l’anne prochaine sans faute !!!

Viva Mexico ou la fin du reve americain

Bonjour, buenos dias, good afternoon.

La transition entre les USA et le Mexique ne se fait pas si facilement… que ce soit la difficulte a perdre le reflexe de parler anglais pour pouvoir baragouiner nos 5 mots d’espagnols, ou le contraste d’effervesence dans les rues entre San Diego et Tijuana (deux villes qui ne sont separees que par un tres haut mur). C’est par cette fameuse frontiere que beaucoup de Sud Americain essaient deseperement de franchir en traversant une riviere acidifiee par la polution et un mur herisse de barbelets… Bref ceci est une histoire bien triste que nous n’allons pas developpe ici.

Nous avons donc quitte Azzedine apres 8 jours de recherche intense pour laisser notre Saucisse entre de bonnes mains… Nous avons fini par trouver une charmante dame qui en prendra bien soin. Je peux vous l’avouer, nous avions la gorge serree lorsque nous l’avons quittee notre bonne vieille Saucisse…

Azzedine est notre dernier « ange » des USA. Il nous a fait visiter la ville de San Diego et nous a redonne courage lorque nous desesperions de vendre notre Saucisse a un prix raisonnable. Nous le remercions encore mille fois pour sa disponibilite, sa vision sociale du monde… et son sourire. Et puis nous remercions egalement son frere, sa femme et ses triples pour leur humour. (on se demande toujours qui est le boss…)

p7312105.jpg

Mais nous voila maintenant au Mexique a Ensanada. Nous prenons le bus a 18h00 pour 12h00 de trajet. ce qui nous menera a Mulege, un petit port de pecheur dans le sud de la Basse Californie. C’est parti pour les heures interminables dans les bus…

Nous sommes heureuses d’avoir change de culture, de rythme de vie et de nourriture. Pour le moment nous sommes toujours dans une region touristique ce qui nous permet de nous habituer tranquillement a notre nouvelle vie. Nous nous sommes tout de meme deja regalees de tacos aux poissons et aux crevettes dans des petits bouibouis. On adore.

p80221101.jpg

p8012108.jpg

 

Hasta luego et gros bisous a tous. N’oubliez pas pour ceux qui n’ont pas encore participe, de repondre a la question sur les Km parcouru.

New concours : combien de Km ?

Maintenant que nous avons dit « Adieu » avec des larmes à peine retenues, à notre bonne vieille Saucisse, nous lançons un nouveau concours !

Durant ces 4 mois en traversant un bout de l’Alaska, le Canada et les USA, nous en avons parcourus des kilomètres ! Donc le jeu consiste à nous donner le nombre de Km de bitume et de routes en terre, qui se sont déroulés sous les roues de la Saucisse.

La personne qui se sera rapprochée au plus près de la réalité gagnera le concours. Mais ce n’est pas comme au « juste prix », même si vous êtes au-dessus du chiffre ça compte…

Le prix en jeu est UNE SURPRISE !!!

Alors, bonne chance à tous et que le ou la meilleure gagne.

La côte Sud de la Californie ou les séries américaines

Nous y voilà sur cette côte ensoleillée, bordée de plages, abritant pêle-mêle surfeurs, bimbos, mecs surgonflés, villas au pied des vagues, boutiques de luxe, lions de mer, baleines, exubérance, folies, clochards, j’en passe et des meilleures…

En fait, nous avons la perpétuelle impression de vivre dans une série B américaine ! Nous avons croisé Poncerelo de « Chips » plusieurs fois, sur la plage de Malibu, il n’y avait que des maillots de bain rouge… Et puis chaque nom de lieu nous rappelle une série bateau des années passées : Santa Barbara, Palm Beach, Beverly Hills, Melrose Place, Mulholland Drive…

Bref, c’est un contraste encore plus fort en comparaison avec les 3 mois que nous avons passés dans la faune sauvage. Nous retrouver dans la faune « urbaine » ne se fait pas facilement…

Donc, en sortant de San Francisco, nous avons suivi la route qui longe le Pacifique. Les premiers paysages sont très sauvages, avec des falaises et des criques de sable ou par moment, s’échouent littéralement des lions de mer, ainsi que des phoques.

p7182017.jpg

 

Nous ne dormons plus dans des campings, car la vie en Californie vaut son pesant d’or. Tout est hors de prix, enfin hors de notre budget en tout cas. Du coup, nous parquons notre bonne vieille Saucisse sur les places d’églises ou au bord de l’océan (quand c’est permis et pas payant car sur ce coup-là, ils sont forts les Californiens…)

Et puis nous avons profité de la fraîcheur du Pacifique pour déguster notre fondue gerber « premier choix ». Un régal même si le pain américain, tellement acide, ne permet pas d’apprécier le fromage à sa juste valeur….

p7171978.jpg

La descente jusqu’à Los Angeles fut très reposante. Le seul désagrément vient de se fameux brouillard qui enveloppe toute la côte 12 heures par jour… il faut de la chance pour apercevoir les paysages somptueux décrits dans le guide.

p7181981.jpg

 

Nous avons donc pris du bon temps en nous prélassant sur les plages de sable blanc, avec comme horizon quelques dauphins surfant sur les vagues et les pélicans plongeant dans les eaux bouillonnantes.

 p7181985.jpg

Nous avons profité de la saison des fraises pour aller en cueillir directement à la source. Ceci de manière tout à fait légale car nous payons bien sûr le poid de notre récolte.

p7161957.jpg

 

Et puis comme Claire adore sortir les poissons de leur milieu naturel, nous avons pêché à la gambe sur un ponton vers Carmel et nous avons ramené 13 sardines sous les yeux des phoques qui essayaient de nous les manger avant que nons les ramenions sur le pont ainsi que sous ceux admiratifs d’autres touristes qui pensaient que nous étions de la région…

p7192030.jpg

p7192031.jpg

 

 C’est sur ce même ponton que, par magie, nous avons vu apparaitre pratiquement à nos pieds, deux énormes baleines bleues !!! C’est impressionant de voir qu’elles se rapprochent si près du bord sans s’échouer.

p7192029.jpg

Arrivée non sans peine encore une fois, dans cette mégalopole qu’ est Los Angeles. Les autoroutes à 7 voies, très peu pour nous. Il faut des yeux tout autour de la tête car ils ne sont pas très fair play à la conduite dans cette région où on ne vit qu’a 100 a l’heure !

Nous avons tout de même promené la Saucisse dans les quartiers les plus chics en passant par Beverly Hills,  Rodeo Dr, Hollywood Blv, Sunset Blv, Venice Beach où la folie des Californiens prend tout son sens…

p7212052.jpg

 

Nous nous sommes baladées bien entendu sur les trottoirs parsemés d’Etoiles aux noms de stars et mis nos mains dans les empreintes des plus grands noms du cinéma. Un atroupement sur le trottoir nous a intriguées et c’est autour de gerbes de fleurs et de gens en pleurs que nous avons découvert l’Etoile de feu Mickael Jackson…

p7222062.jpg

p7222065.jpg

p7222068.jpg

La démesure de cette ville nous ayant complètement épuisées, nous sommes reparties au milieu des embouteillages pour retrouver la relative tranquillité des bords de l’océan. Chose difficile car, entre Los Angles et San Diego, il n’y a pas un bout de côte qui n’est pas habité…

p7242085.jpg

 

Nous avons même vu des surfers qui surfent sous la vague….

p7242094.jpg

 

Nous voilà donc aujourd’hui à San Diego, ville agréable et bien plus à taille humaine. Nous dormons sur le port depuis deux jours, réveillées par le bruits des mouettes et des avions de chasse… (un camp militaire se trouvant juste en face de la baie…) Nous sommes en pleine recherche de la nouvelle personne qui prendra bien soin de la Saucisse. Mais malheureusement cela devient bien plus compliqué que ce que nous espérions: le marché de l’automobile étant au plus bas, nous ne trouvons personne qui nous la rachèterait pour ce qu’elle vaut vraiment… Nous sommes en train de négocier avec des vendeurs mexicains qui la revendraient au Mexique… Bref on négocie ferme et on se donne encore jusqu’à lundi.

Ce soir, nous allons voir Harry Potter. Bon test pour savoir si nous avons fait des progrès en anglais… Sinon la vie à San Diego, c’est bien sympa, plages, siestes, apéros….

La prochaine fois que nous vous donnerons de nos nouvelles, ce sera probablement au Mexique ! Nous avons décidé de descendre le long de la Basse Californie puis de rejoindre le continent en bateau par la suite. Nous allons peut-être encore profité de l’hospitalité américaine en allant faire un tour de voilier avec un des vendeurs de voitures que nous avons rencontrés…

Nous en profitons encore et toujours pour remercier ceux et celles qui nous laissent des messages si réconfortants et teintés d’humour. Nous aimerions répondre personnellement à tous, mais il est impossible avec si peu de temps à disposition.

Et puis un mot pour terminer car il est de circonstance durant cette semaine spéciale pour tout les Paleofestivaliens BAMBOULEEEEEEE !!!! Et gros bisous particulier aux bénévoles  du stand des Disques et des deux Infirmeries.

« Les chroniques de San Francisco »

Concentration, yeux à l’affût, vigilance extrême. Voilà dans quel état nous avons roulé les quelques kilometres sur les autoroutes et les rues de San Francisco !!

 

p7131909.jpg

p7101871.jpg

Cela faisait longtemps que, pour nous, le seul danger sur la route était d’écraser un animal. Nous avions oublié que la jungle de la circulation en ville était si dense. Après avoir payé le droit de passer sur le Bay Bridge, nous voilà roulant dans les quartiers en pentes bordés de ces maisons qui font le charme de San Francisco.

Nous sommes accueillies par Lucrèce. Pour resituer les liens de « connaissance », Lucrèce est la soeur de la voisine de la soeur de Claire…… vous avez suivi ?

p7131902.jpg

Nous passons donc 4 jours dans le luxe d’une magnifique « gest house » et l’accueil de notre hôte. On se fait des apéros avec le foie gras, la charcuterie qui nous reste, mais cette fois accompagnés de vrai pain francais trouvé dans une boulangerie à SF. Le soir, on profite du jacuzzi des voisins, on se croirait dans un hôtel dix étoiles !

p7131921.jpg

 

Nous avons commencé notre séjour en nous faisant bien plaisir. Un plat de crabe, crevettes et moules sautés à la poêle dans de l’ail au Pier 39 pour les connaisseurs. Puis, repues, visite de Chinatown avec ses étals de poissons, concombres de mer, poulpes, moules séchées. Ainsi que des centaines de bocaux aux contenus bien étranges, dont nous serions incapables de dire si c’est « animal » ou « végétal »…

 

p7101877.jpg

 

p7101875.jpg

Mais SF ne s’arrête pas qu’ à Chinatown, nous profitons aussi du parc du Golden Gate, du quartier hippie, latin, italien, market street, Castro qui est le quartier gay de SF qui a connu la révolution homosexuelle…. bref que d’hétéroclisme !

p7141930.jpg

p7141935.jpg

 

Le dimanche matin, Lucrèce nous emmène à l’église pour assister à une « cérémonie » américaine avec le gospel qui va avec. Complètement incroyable, il y a une telle gaieté dans cette église, on se sent vraiment bien et ces chants nous mettent même les larmes aux yeux…. Encore une de nos plus belles expériences americaines.

p7121886.jpg


Lucrèce organise également un barbecue le dimanche après-midi (et oui ici les BBQ sont l’ après-midi car, le soir, il fait trop froid…) avec pour maestro à la cuisson un Brésilien. C’est un vrai régal ! Nous rencontrons donc plein d’amis de Lucrèce qui viennent des quatre coins du monde entre Italie, Espagne, Brésil, USA et avec nous France, Suisse et Belgique, ça fait quand même pas mal de nationalités tout ça !

p7131894.jpg

Mais arrive bientôt le moment du départ et le fin de tout ce luxe. Lors de notre dernière soirée, Valérie, la fameuse voisine de ma soeur qui est la soeur de Lucrèce (vous avez bien suivi maintenant ?) arrive direct from Switzerland avec ses deux filles pour passer 3 semaines à SF. Et bien sûr elle n’est pas venue seule, mais avec un gruyère au caramel à tomber à la renverse. Cela fait vraiment bizarre de rencontrer quelqu’un de chez nous lors notre voyage, c’est très émouvant alors on n’ose imaginer quand ce sera le tour de nos vieux !!!! Sinon un merci spécial aussi à Françoise pour son massage.

Donc encore un énorme merci à Lucrèce pour son accueil, nous avons vraiment passé 4 jours de vacances inoubliables !

p7141931.jpg

 

Sequoia Park and Yosemite

Ahh nous y sommes ! Apres avoir traverse la moitie des Etats-Unis de parcs en parcs, nous voila dans la derniere ligne droite.

Nous nous remettons a peine de la chaleur torride de la Death valley que nous creons un court-circuit en branchant la Saucisse sur une prise dans un camping… Etincelles et fumee… Un electricien parque a cote de nous, nous dit qu’avec la chaleur du soleil notre cable a surement fondu… Du coup pas de frigos alors que dans le bus il doit faire plus de 35 degres… Et surtout le lendemain c’est le jour de la fete de l’independance et pour UNE FOIS tout est ferme !!

Mais comme nous ne baissons pas les bras facilement, c’est avec grande determination que nous decidons de la reparer nous meme notre bonne vieille Saucisse. Le lendemain nous trouvons un vieux magasin de bric et de broc OUVERT, miracle, dans les montagnes de Californie. Ensuite nous trouvons en pieces detachees le bon cable et l’adaptateur a mettre dans la prise. Et c’est par un soleil de plomb que Claire et moi, on se met a demonter le boitier electrique de la Saucisse pour mettre le fil bleu, orange et noir au bon endroit…

Apres avoir chope des crampes et suees a grosses goutes, nous voila pretes a decouvrir si notre talent d’electricienne est convaincant. C’est donc avec un cri de joie que nous accueillons la lumiere dans la Saucisse !!!

C’etait juste une petite anecdote pour vous montrer que la vie en Saucisse n’est pas toujours de tout repos.

Bref, les parcs… Sequoia Park se situe en altitude. Le contraste encore une fois avec le desert du Nevada est stupefiant. Nous passons des cactus aux epineux et sous bois de chez nous en quelques kilometres. Les arbres sont demesures (normal pour les USA…). Les plus vieux ont plus de 2000 ans, mesurent plus de 80 metres de hauts et leur circonference est tellement importante qu’une voiture peut passer au centre de son tron !

p7061850.jpg

 

p7061842.jpg

Nous passons une nuit excellente dans la fraicheur de l’altitude et de la foret au milieu du parc. Comme voisins, une dizaine de chevaux et une vieille hippie dont on ne comprend pas un mot de son anglais…

Puis toute excitees, nous partons pour Yosemite. Parc emblematique pour les pionniers de la grimpe artificielle, avec ses falaises absolument epoustouflantes. Nous y passons une journee seulement car malheureusement la foule des touristes est egalement trop epoustouflante… Nous reussissons tout de meme a trouver du calme en empruntant un sentier un peu plus long que les autres pour nous retrouver au sommet de deux enormes cascades au milieu de la vallee de Yosemite. Paysages absolument paradiasiaque, qui nous font penser au jardin d’Eden. (jardin que nous connaissons bien evidemment…)

p7081857.jpg

 

p7081861.jpg

 

Et pour conclure notre tour des parcs, comme un « aurevoir », juste avant de quitter le parc, un ours brun enorme traverse la route juste devant nous. Pas de photo car comme toujours c’es moment magiques sont trop courts pour etre immortalises.

Pour nous reposer un peu de nos longues marches dans la nature, nous avons decide d’aller pecher quelques truites acr-en-ciel… Comme vous pouvez le constater sur la photo, nous avons sortis de l’eau ces 4 grosses truites !!! Bon pour etre franches, elles etaient dans un bassin et il suffisait de mettre un petit bout de fromage au bout de la ligne pour qu’elles se jettent dessus. Mais nous nous sommes regalees en cuisinant ces 4 poissons au bbq 20 minutes apres les avoir peches. UN DELICE

p7091869.jpg

Du nouveau dans le concours du bleu !

Encore une fois, Kimthebest a trouvé un autre élément de l’histoire…. vraiment t’es trop forte ma Kim !!!

En effet, le bruit qui m’a réveillé est mon natel ou portable qui était en train de se décharger. Ne voulant pas réveiller Sophie, j’ai voulu l’attraper et…….

Allez courage il ne reste vraiment plus grand-chose pour avoir toute l’histoire qui, en fin de compte, il faut le dire, est bien moins drôle que tout ce que vous nous avez raconté…. 


1...45678...10


vacances au soleil |
Blog des GODINS |
celivacancesambiance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | eenjaarinnederland
| What's up in New york city
| Cédric en Argentine