Archives pour la catégorie Panama

Sous le chapeau de Panama

Pensez-vous que l’on peut avoir un juste avis sur un pays, en se basant sur la gentillesse de ses douaniers ?

En fin de compte malgre un premier contact Panameen un peu penible, nous trouvons ce peuple accueillant et ayant envie de faire connaitre leur region.

Bon, bien sur comme annonce dans le dernier article, pas de photo du Panama, donc ce sera votre imagination qui devra travailler un peu…

Nous avons quitte la cote Atlantique et sa chaleur pour les terres interieures. Nous avons eu envie de nous ballader a cheval a El Valle, petite ville au fond d’un cratere eteint il y a belle lurette. Nous voila donc parties avec un guide sur des chevaux devant peser a peine le double de nous, sur des chemins pas vraiment accessibles ! Et puis comme souvent hors de nos pays trop protecteurs, ca n’a pas derange le guide que Claire n’aie jamais eu l’occasion de maitriser la monte equestre…

 Apres plusieurs traversees de rivieres, nous nous sommes rendu compte que notre chemin avait disparu dans un glissement de terrain… ce qui n’a toujours pas fait sourciller notre guide qui nous a demande de descendre de cheval et de sauter par dessus le vide de 40 cm en tenant le cheval par les rennes… C’est fou comme on fait ce que l’on nous dit sans toujours reflechir lorsque l’on ne maitrise pas l’environement !!!

Mais tout s’est bien passe et nous sommes retrournees sans encombre au village apres une ballade tout de meme bien mouvementee.

Apres cette petite pause au milieu des paysans du Panama et des trajets qui rapprochent sans laisser le choix de la population ( 16 personnes dans un minibus a 10 places, plus bagages et une poule).

Nous avons decide de passer 4 jours a Panama City car c’est un peu le point de depart d’autres decouvertes. Donc comme toujours premiere chose a faire lorsque nous debarquons en ville, trouver un hotel pas cher, mais pas trop crade non plus. Un chauffeur de taxi nous conseille d’aller voir dans les « pensions » ou les prix sont tout a fait raisonnables avec douches chaudes et bon confort. C’est avec un bon entrain que nous partons a la recherche d’une bonne « pension ». Tout d’abord on nous repond que la chambre ne sera pas prete avant 19h00 mais elle avait vraiment l’air propre et confortable. Nous decidons d’aller en voir une autre et cette fois-ci on nous demande si on reste toute la journee et la nuit… Bon, on commence a ne pas bien comprendre ces questions et on va en voir une 3eme. La, rentre un couple en meme temps que nous et monte dans une chambre en lancant un billet au comptoir. A ce moment la receptionniste nous demande si c’est pour une heure ou plus…..

Nous avons mis du temps a comprendre mais a ce moment la, c’etait un peu trop evident ! Je pense etre devenue cramoisie devant le desk. Bref nous avons compris egalement pourquoi le chauffeur de taxi avait ricane lorsqu’il nous a donne ce bon conseil !!!

Pour terminer, c’est dans un hotel en face d’un casino que nous avons passe nos 4 nuits. Cela faisait longtemps que nous n’etions par reste autant de jours au meme endroit. Du coup nous avions nos petites habitudes dans le quartier. Les vendeurs des rues lancaient la conversation comme si nous avions toujours ete la… Panama city est partagee entre la vieille ville protegee par l’UNESCO et la ville moderne ou des gratte-ciel en construction, pointent leurs piques d’acier vers le soleil, probablement pour un long moment encore. On dirait Manatthan apres une attaque nucleaire…

Nous avons eu le temps de nous attarder sur les quais et au bord de l’ecluse de Miraflores sur le canal pour voir ces monstres des mer venant d’Asie, d’Europe ou d’Amerique, s’enfiler dans des passages pas plus larges qu’eux-memes.

Encore un petit tour dans la rain forest et au zoo, et le jour est arrive de nous envoler pour Quito… et oui, nous n’avons pas reussi a trouver dans les temps, un capitaine de bateau qui nous aurait emmene sur les cotes Equatoriennes ! Nous vous raconterons notre petite deception lors du prochaine article.

Et puis je remercie donc tous ceux qui m’ont souhaite un bon passage a l’age du Christ et egalement tous ceux qui ont eu une petite pensee pour moi ce jour la.

 

Virus au Panama !

Voila cela devait arriver, ma carte memoire de mon appareil photo a fini par attraper un vilain virus a force de se « brancher » sur n’importe quel ordinateur…

Du coup, il n’y aura AUCUNE photo du Panama sur le blog car je ne peux plus rien transferer…

Mais n’ayez craintes tout rentrera dans l’ordre pour l’Equateur on l’espere.

 Merci pour votre comprehension et si quelqu’un connait un traitement merci de nous le communiquer.

Passage de frontiere sympathique…

Nous ne vous avions jamais decrit nos passages aux frontieres des pays d’Amerique Central car cela se passait plutot dans le calme et sans prise de tete (tant que l’on paye la taxe de sortie et d’arrivee dans le pays sans se plaindre…)

En revanche la frontiere du Panama ne nous a pas laissee la meilleure impression. Apres avoir lance un dernier regard sur le Costa Rica, nous traversons la riviere faisant office de frontiere sur un pont de bois.

De l’autre cote, nous attendent des douaniers d’une non-chalance a toute epreuve… Nous voila a leur presenter nos passeports avec nos plus beaux sourires et notre meilleure espagnole. Malgre cela, ils nous lancent sans meme nous preter un regard, qu’ils ont besoin d’une preuve comme quoi nous quitterons un jour leur territoire… (tiens ca ne vous fait pas penser a un autre pays plus au nord ?!)

Heureusement que nous venions de prendre un billet d’avion  electronique pour l’Equateur. Le probleme residait dans le fait que nous n’avions pas eu l’occasion de l’imprimer et que la preuve qu’il existait bel et bien pour les douaniers, se trouvait bien en securite sur mon adresse e-mail…

Du coup nous voila bloquees a la fontiere a la recherche d’un endroit internet public. Nous etions dans un espece de village delabre ou ne passait que des gens en transit. Internet ici, nous parraissait une plaisanterie. Nous nous trompions car rapidement un homme qui semblait venir juste pour nous porter secour, nous emmene dans une petite echope ou il nous est possible d’imprimer notre billet. En revanche nous pensions bien qu’il y avait anguille sous roche car tout ce petit monde etait de meche pour nous faire payer la connection internet et l’impression d’une seule page, a des prix frisants le ridicule… Bref, nous n’avions pas le choix de nous faire avoir et donner bien entendu un petit « pourboire » a notre sois disant « ange gardien », si nous ne voulions pas passer la fin de notre periple entre le Costa Rica et le Panama… (d’autant plus que la riviere etait infestee de crocodiles…)

C’est donc avec une legere mauvaise humeur que nous retournons vers nos amis les douaniers pour leur montrer notre droit de passage. Toujours sans meme lever un sourcil sur nos tetes mecontantes, ils nous tendent notre passeport avec le sesame de passage qui est le tempon du Panama !!!

 Enfin, nous pensions prendre un bus local pour nous rendre dans un petit port a 40 kms de la, mais c’etait sans compter sur les rabateurs qui nous ont litteralement sautes dessus pour nous emmener dans leur taxi collectif sans nous laisser autre choix que de payer encore une fois une somme qui ne correspond nullement aux prix que nous comptions payer pour notre bus local…

Bref, ce que nous avons tout de meme souvent ressenti au passage des frontieres, c’est cette « prise en otage » des que nous mettons le pied sur le sol du nouveau pays. Il est tres difficile et tres fatiguant de se debarasser de toute la foule qui se jette sur vous. Quelque fois c’est possible et d’autre fois non…

Pour oublier ces petites aventures, nous avons donc rejoint l’ile de Bocas del Toro, petit archipel pose au milieu d’eaux limpides et chaudes,  ou proliferent  des poissons mutlicolores et des anemones geantes !

Nous y trouvons des plages desertes et des recifs qui n’attendent plus que nous pour les explorer… encore un autre paradis sur terre pensez vous ! Surement mais il le restera seulement si nous savons respecter son environnement fragil. Bref cela est une autre histoire.

Dans tout les cas, forte pensee a vous tous. Nous nous rejouissons d’accueillir dans notre voyage Rene et Simone des que nous arriverons en Equateur.




vacances au soleil |
Blog des GODINS |
celivacancesambiance |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | eenjaarinnederland
| What's up in New york city
| Cédric en Argentine