Archives pour la catégorie Chili

La pluie et le vent de Puerto Natales

La geographie de la cote Pacifique et de la Patagonie ne nous permet de descendre en ligne droite jusqu’en Terre de Feu. La cordiliere des Andes, les glaciers et les fjords, obligent les routes a zigzaguer continuellement.

 Mais il y a egalement de grande plaines bien connues de la Patagonie ou souffle cette brise permanant. L’herbe y est coiffe dans le sens du vent. Eole fassone les arbres a sa maniere. Lorsque le vent s’arrete enfin, le paysage est fige dans un mouvement de forte bourasque !

p12716501.jpg

 

p1271653.jpg

 

Voila ce que nous voyons a travers les vitres de notre autobus qui nous mene une derniere fois du cote Chilien, a Perto Natales exactement. Encore une petite ville de pecheur mais qui se developpe grace au Parc national Torres del Paine a quelques kilometres. Notre arrivee se fait sous des bourasques de pluies et de vent… la  temperature ressentie nous oblige a porter tout ce que l’on a de plus chaud dans nos sacs…

 

 p12716131.jpg

 

 

Comme il fait vraiment immonde dehors, nous decidons de ne pas aller « trecker » dans le parc… le clou du spectacle etant des montagnes et des falaises, cachees avec evidence, sous un epais brouillard… Du coup nous avons pris l’option « bateau », au chaud a l’abris de la pluie et qui nous a permis de naviguer a travers les bras de mers et d’observer a nouveau un glacier qui se termine dans l’eau.

 p1271616.jpg

 

p1271656.jpg

Nous avons egalement deguste le « cordero », brebie eventree, cuite en entier sur le feu. Delicieux pour les non-vegetariens….

p1261571.jpg 

 

 p12716341.jpg

Et pour terminer avec la sequence « animaux », c’est Catia, cette fois-ci qui a ete attendrie par les chiens errants… Un couple de batard l’on meme suivi jusque dans les magasins… A l’aise !

p1261579.jpg

La descente vers le sud par Pucon et l’ile de Chiloe

Nous quittons Valaparaiso et son effervescence. La descente  nous la continuons par le Chili. Un bus de nuit nous emmene a travers des paysages boises, des collines et le jour se leve sur des lacs et des volcans !

Nous voila arrivees a Pucon, petite ville qui se developpe grace au tourisme au bord d’un lac tranquille. On pourrait se croire en Europe si ce n’est le volcan Villarica qui stop le regard lorsque l’on regarde vers l’est. Avec ses neiges eternelles qui descendent jusqu’a 2000 metres et ses petites fumeroles, il en impressione plus d’un.

En revanche, nous aurions aime fouler ses pentes mais cela nous etait interdit par un risque d’avalanche important qui clouait sur place tous les guides qui emmenent les touristes comme nous au sommet !!! Tant pis, il est beau d’en bas aussi…

 p1101349.jpg

p1091330.jpg

Et puis nous avons passe du bon temps a Pucon. Colette en a profite pour ameliorer la coupe de cheveux de Claire, que j’avais tente avec le ciseau du couteau suisse, quelques jours avant…

 p1091329.jpg

Pour ceux qui connaissent Claire, vous savez qu’elle ne fond pas devant le regard attendrissant d’un chien ou les miaulements plaintifs d’un chat… Et bien un miracle s’est produit dans cette ville ! Comme dans toute l’Amerique du Sud, il y a des chiens errants dans les rues. La plupart ne donnent vraiment pas envie de les toucher. Mais ici, notre chemin a croise celui d’un canide absolument charmant qui a reussi a attendrir notre chere Claire. Et puis cela permettra a ses soeurs d’alimenter leurs « moqueries » au retour car je sais qu’elles ont prevu de pas mal la charier sur: « Claire la nouvelle amie des animaux « .

Il nous suivait partout, nous attendait devant la porte des magasins, nous defendait des autres chiens et ne nous demandait rien d’autre que de nous accompagner ! Apres toute cette journee a trottiner a nos cotes, Claire a propose de lui acheter quelques croquettes…

Regardez bien cette image, elle est unique !

 p1091328.jpg

Nous lui avons meme donne un nom « Pucon » en souvenir de cette petite ville sympathique. Bien entendu, il nous a attendu a la porte de notre petite pension toute la nuit ! Mais la patrone l’a chasse a coup de balet… Le lendemain il nous a retrouve en ville, il a couru vers nous en branlant de la queue ! Evidemment, des touristes si gentil qui le caressent et qui lui donnent des croquettes…

Nous avons quitte Pucon et « Pucon » pour nous rendre sur l’ile de Chiloe. Region humide et souvent grise mais reputee pour ses fruits de mer ! Nous avons donc pris un bateau pour nous rendre a Castro, petit port de peche ou vivent et survivent les pecheurs. Il n’a pas fait beau la bas, mais nous nous sommes regalees de plateaux de fuits de mer, de poissons et d’un gigantesque coquillage appele « locos » en espagnol, en voie de disparition aujourd’hui.

Les maisons en bord de mer sont toutes sur pilotis.

p1121358.jpg

p1121366.jpg

p1121380.jpg

 

Apres 3 jours sur l’ile a remplir nos reserves d’iode, nous avons repris un bus pour la frontiere d’Argentine et Bariloche. La Terre de Feu nous appelle, on arrive !!!

Valparaiso, ville creative !!!

Bonjour tout le monde ! Comment allez vous dans le froid de l’hiver ? Vous avez profitez de la neige au moins ?

Avant de retrouver le froid et le vent de Patagonie, nous avons fait un petit crochet par la Cote Pacifique. Nous repassons pour la deuxieme fois la frontiere Chilienne. C’est pas qu’ils ne sont pas sympathiques les douaniers, mais ils verifient tous les bagages et ne tolerent pas la moindre petites miettes de nourriture oublier dans les sacs…

Notre destination est Valaparaiso. Ville portuaire importante, avec une grande effervessance et qui a toujours attire beaucoup d’artistes. Elle se situe sur plus de 40 collines appelees « cerro ». Les maisons sont colorees et il est tres agreable de se promener dans ses rues en pente.

 p1041284.jpg

p1041289.jpg

p1051298.jpg

p1061308.jpg

Les murs des maisons sont souvent decores de fresques d’artistes inconnus qui donne a la ville un cote tres avangardiste ou la liberte d’expression s’etale a tout les coins de rues !

 p1041287.jpg

p1041297.jpg

p1051300.jpg

Nous avons visiter la maison de l’ecrivain Pablo Neruda. Maison qui domine la baie et dont l’architecture est tres particuliere. De grandes fenetres et un interieur tres heteroclyte. Il a meme construit un heliport sur le toit pour l’atterrisage d’improbables extra-terrestres…

 p1061306.jpg

Nous avion egalement decide de nous preparer un plateau de fruit de mer car nous avions une cuisine dans l’hotel et nous pensions nous approvisionner au marche du port. Mais nous n’avons pas trouve ce que nous esperions, alors nous avons decide de nous faire du riz aux palourdes, moules et coquilles St-Jacques ! Il faut dire que ces dernieres valent le prix d’un litre de lait en Suisse, nous n’avons donc pas lesine sur la quantite !

p1061304.jpg

Et pour terminer avec encore une petite annecdote politique, cette fois-ci nous avons ete prisent entre les flaches et les cameras de journalistes du pays !!! Nous etions assisent tranquillement a une terrasse de la ville lorsque deux personnes entourees de photographes et cameramanes sont venues s’assoire a cote de nous…

Ils n’avaient pas l’allure de chanteurs latino ni des derniers acteurs a la mode. Un des agents qui les entouraient, nous a explique que la personne de dos avec la chemise blanche (voir photo) est Monsieur Frei, le probable successeur de l’actuelle presidente du Chili, Micheline Bachelet qui a fait beaucoup pour son pays. Les elections sont capitals car les Chiliens ont peurs que le futur dirigeant ne soit pas a la hauteur de Madame Bachelet…

p1061324.jpg

p1061325.jpg

Pour terminer, Colette notre a amie Quebequoise qui nous a rejoint a Valparaiso, nous fait l’honneur d’ecrire un magnifique article sur notre blog. Merci mille fois pour sa gentillesse, sa patiente et encore une fois sa jeunesse d’esprit ! Il y en a pas deux comme elle.

« On m’a deja dit que voyager seule semble difficile, qu’il est triste de ne pouvoir partager toutes les belles choses que l’on voit ou que l’on vit avec quelqu’un, il y a bien sur cet inconvenient malgre qu’en voyageant on est souvent entoure de touristes et on peut partager avec notre voisin, meme si on ne le connait pas beaucoup.  Cote pratique ce que je trouve le plus complique c’est d’aller aux salles de bain avec son bagage au complet, (deja, j’ai du faire des prouesses de gymnastique pour acceder aux toilettes parfois minuscules!!!!) mais il y a aussi de beaux avantages, entre autres, rencontrer des personnes adorables comme  mes co-voyageuses Sophie et Claire que le hasard (je sais certains disent que le hasard n’existe pas) a place sur ma route depuis queques temps.  Des filles peu communes par leur debrouillardise, et leur respect des autres.  Malgre des circonstances parfois critiques, elles gardent leur bonne humeur et s’accomodent des inconvenients du voyage: par exemple, ns avons fait un ¨magnifique¨ tour de bateau de 20 longues minutes que nous avons payes au prix fort mais on n’a pas entendu un mot de chialage!!!….
 
Je ne sais pas si c’est de l’ influence francaise mais depuis que je suis avec elles, disons que je me suis ¨surclasse¨ cote bouffe  ..  les bons repas se suivent:   poissons et fruits de mer surtout:  Le poisson c’etait Sophie le chef; un saumon d’une cuisson parfaite; elle sait le faire mijoter a feu doux, juste assez pour qu’on n’ait pas a le retourner, arroser d’une savoureuse sauce au citron, muy muy sabroso!!!  Pour les fruits de mer c’est Claire la specialiste!!! ce soir lá, nous avions une attrayante cuisine avec vue sur la ville de Valparaiso au dernier etage, c’etait tres bien !!!  j’ai decouvert que la coquille Saint Jacques est un mollusque et non un plat prepare, excusez mon ignorance mais je n’en ai jamais vu au Quebec; c’est presque temps, je m’apprete a marcher le chemin de St Jacques de Compostelle au printemps et accrocher cette coquille sur mon sac a dos sans y avoir gouter???  On avait achete une variete de fruits de mer frais au marche (dont la fameuse coquille) que Claire a mitonne et servi avec une excellente sauce a la creme  … succulent et tres conviviale!!!.   j’aurai donc sur mon sac a dos, une belle coquille rose du Chile qui me rappellera de bons et chaleureux souvenirs !!!  Je ne vous parle pas de cette delicieuse salade au poulet!!! et il y en avait du poulet!!!! ni du  tres bon chili con carne qui nous a permis de decouvrir que les legumineuses sont plutot rares au Chili.. Le tout parfois, mais parfois seulement!!!!  ;-) ) accompagne d’ un tout petit verre de vin!! 
 
Comme j’arrivais une journee plus tard a Valparaiso, mes co-voyageuses m’ avaient non seulement reserve une coquette chambre mais l’avaient negocie a meilleur prix!!!, quelle delicate attention!!.
 
Personnellement, je ne trouve pas ca tres difficile de voyager seule; oui il y a des moments plus solitaire, des situations plus compliquees et plus insecurisantes mais ca compense enormement quand on rencontre des gens charmants comme ces belles filles!!   c’est tres enrichissant et je suis presque certaine qu’accompagnee, je ne les aurais peut etre pas connu …. Personnellement je suis beaucoup plus ouverte aux autres quand je voyage seule… »

Retour a la realite occidentale a San Pedro de Atacama

Bonne annee a vous tous !

 L’on vous souhaite d’etre chaque jour emerveille par le monde qui nous entoure !!! 

 _______________________________________________________________

Et bien, nous ne pensions pas que le choc serait si brutal, ni trouver une  telle difference entre la Bolivie et le Chili !!!

Des le passage de la frontiere, nous nous sommes retrouvees projetees dans nos bonnes vieilles habitudes occidentales… Nous devons passer nos bagages aux rayons x par exemple et impossiblite d’emmener une pauvre pomme ou du the de coca…

Puis nous arrivons dans la petite ville de San Pedro de Atacama. En sortant du bus nous retrouvons la chaleur etouffante que nous avions perdu depuis que nous nous promenions sur les hauts plateaux… Incroyable, nous cramons sur place. Nous nous rendons compte que nous nous trouvons bien dans l’hemisphere sud et que nous sommes au debut de l’ete !!!

Nous nous depechons donc de trouver un hotel pour enlever nos 3 couches de pull et ressortir les tongues ! Mais nous realisons bien vite que nous allons devoir payer des prix astronomiques pour nous loger… Comme en plus nous cherchons un minimum de confort comme nous venons de passer 4 jours dans le desert, une salle de bain dans la chambre semblait ne pas etre du superflux… Apres une heure de marche sous le soleil plombant, nous nous en sortons pour le meme prix que la chambre d’hotel de Las Vegas… et nous nous rendons vite compte que le menu du jour dans les restaurants valent 8 fois plus qu’en Bolivie…

Comme je vous le disais plus haut, la transition est radicale ! Et comme m’a fait remarque Claire, ce qui demontre une hausse du niveau de vie des Chiliens par rapport aux derniers pays visites, ce sont les enfants promenes dans des poussettes et jouant avec leurs parents ! Ce que nous n’avions plus vu depuis belle lurette malheureusesment…

San Pedro de Atacama se trouve a cote du desert d’Atacama… les paysages ressemblent encore pas mal a ce que nous venons de quitter. Nous decidons d’aller nous baigner dans un lac sale. Sa teneur en sel est 20 fois plus elevee que la Mer Morte… nous flottons litteralement au-dessus de l’eau, impossible de nager !

pc111121.jpg

pc111119.jpg

En sortant de l’eau, nous avons une croute de sel qui rend nos maillots de bain durs comme du carton…

Puis nous allons admirer le couche du soleil au bord d’un autre lac recouvert « d’icebergs » de sel. Tout le fond est une couche de sel comme dans le salar d’Uyuni. La difference vient du faite, que l’eau recolte sur les pentes des montagnes environnantes, vient s’accumuler dans ces petites cuvettes.

pc111129.jpg

pc121144.jpg

 

Encore une fois, nous nous retrouvons dans des paysages uniques au monde !!! Le soir nous sommes allees observer les etoiles avec un atronome francais qui s’est installe dans le desert avec ses telescopes. Il nous parlera de la grandeur de l’univers a nous donner le tournis et de la difference entre les etoiles observees dans l’hemisphere nord et sud. Le ciel dans cette region du monde ou n’existe aucune pollution lumineuse et ou l’atmosphere est la plus limpide, est absolument fantastique !!! On y voit bien plus d’etoiles que chez nous…

Apres ces petites escapades, nous decidons deja de quitter le Chili pour y revenir a la hauteur de Santiago. Nous allons descendre par l’Argentine car il semble y avoir beaucoup de choses a voir. Donc prochaine etape, Salta au pays des gauchos.




vacances au soleil |
Blog des GODINS |
celivacancesambiance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | eenjaarinnederland
| What's up in New york city
| Cédric en Argentine