Archives pour la catégorie Argentine

Les mots de la fin

Une fois n’est pas coutume, c’est en direct de Buenos Aires et non avec 2 semaines de decalage que nous ecrivons notre dernier artcile…

Je ne pensais pas avoir autant de chose a vous raconter durant ces quelques mois, mais vos visites quotidiennes ou hebdomadaire ainsi que tout vos commentaires, nous ont motivees a vous donner de nos nouvelles regulierement.

C’est pourquoi, nous ne remercierons jamais assez chacun d’entre vous, d’avoir pris quelques instants dans vos vies bien remplies, pour nous laisser ces petits commentaires qui nous ont tant rechauffes le coeur ou meme fait rire ! 

Et puis pour terminer en ce qui me concerne, j’etais heureuse avant de partir, je le suis encore plus d’avoir pu partager ce reve avec Claire, merci !

Je laisse le clavier a Claire qui nous livre ses sentiments, quelques heures avant de prendre l’avion pour retrouver notre ancienne vie:

« Jusqu’au bout ce voyage m’aura surprise, emerveillee, epoustouflee. J’ai decouvert tellement de paysages, de cultures, c’est une chance inouie car l’on « grandit » de dix ans en une annee seulement et sans les rides (du moins j’espere). Il y a bien sur eu des coups durs et des desillusions, mais au bout du compte on ne retient que le meilleur et c’est une experience unique ! Je ne peux qu’encourager ceux qui hesitent encore a se lancer dans une telle aventure car au final ce n’est que du bonheur.

Aujourd’hui, je suis donc fiere et heureuse d’avoir enfin realise un de mes reves (en effet il me reste encore une finale a Roland Garros mais je crois que celui la va etre dur…) et d’etre allee jusqu’au bout !

Je voudrais remercier Sophie sans qui ce voyage aurait ete tellement plus difficile et aussi different. Elle a ete la pour moi a chaque minute de cette aventure, alors MERCI de tout mon coeur, cette experience nous lie pour la vie !

Et puis MERCI aussi a ma famille qui malgre leurs peurs que je m’engage dans cette aventure m’ont toujours soutenu et montre qu’ils m’aimaient !

Et enfin a tous mes amis qui m’ont encourage et aide dans la preparation, ainsi qu’a toutes celles qui sont venues nous voir dans notre voyage en Argentine ! Un grand MERCI ! »

Pour terminer en photos, quelques maisons colorees du quartier de la Boca a Buenos  Aires. Comme Claire a deja dit beaucoup de choses que je pense, je ne ferais pas de long discours, j’ai eu l’occasion de taper sur beaucoup de claviers differents durant ce voyage deja !!! Je vous laisse donc en image et vous dis: SUERTE !!!

p2100005.jpg

 

p2100001.jpg

 

p2100019.jpg

PS: des mon retour, je rajouterais quelques donnees a certains articles et ameliorerais « notre projet ».

Remontee vers le Nord direction Buenos Aires, arret a Puerto Madryn

Cette fois-ci c’est presque la fin… Il y a 5 jours nous avons commence notre remontee par la cote Atlantique pour Buenos Aires ! Le 11 fevrier nous quitterons le sol d’Amerique pour retourner dans notre belle vieille Europe…

Mais le 11 n’est pas encore la, donc en attendant nous nous sommes arretees a Puerto Madryn a cote de la peninsule Valdes. Encore 40 heures de bus et deux passages de frontieres entre le Chili et l’Argentine (eh oui, la Terre de Feu est partagee entre ces deux pays et il est oblige de repasser par le Chili pour repartir au nord…)

Cinq heures a poiroter dans un terminal en attendant notre correspondance… Il faisait pas tant chaud a patienter sur le sol froid de la salle d’attente. Mais grace a Kim, nous avons pu jouer au Monopoly ! Merci la petite « merveille »…

p2041521.jpg

En descendant du bus nous etions heureuses de trouver a nouveau la chaleur du soleil sur notre peau. Les temperatures avoisinent les 25 degres, mmmmh ! C’est sur que cela ne nous prepare pas au climat hivernal de la Suisse en ce moment…

La peninsule Valdes est reputee pour la faune marine qui y abonde. Sur le rivage de ses plages, se dorent au soleil une colonie de lions de mer et d’elephants de mer. Puis des pingouins de Magellans jouent sur les pentes sabloneuses de la peninsule.

 p2051545.jpg

Colonie de lions de mer

 p2051534.jpg

Un renard gris attire par l’odeur de nos sandwichs…

p2051564.jpg

Un tatou effraye par les pas de Kim qui arrivait en sens inverse, s’est precipite sous mes pieds…

p2051568.jpg

 

Mais ce qu’il y a de plus etonnant dans cette region, concerne tout d’abord les baleines franches qui y viennent mettre bat leur petit baleinaux. Puis l’autre particuliarite etonnante de cette peninsule, ce sont les orques et leur maniere particuliere de chasser les phoques et les otaries residents a l’annee sur ses cotes.

En effet, ils ont developpe une technique de chasse qui consiste a s’echouer sur les bancs de sable ou se reposent les lions de mer et de les attrapper ainsi sur la terre ferme. Les orques arrivent, d’un coup de queue puissant, a se reculer pour nager a nouveau dans les eaux du canal !

Nous savions en nous promenant au bord de ces cotes que nous ne verrions pas de baleines car celles-ci sont deja parties vers d’autres lieux avec leur petit, mais avec un peu de chance nous aurions au moins pu voir quelques orques traverser le canal a marree haute. Mais cette fois-ci, cela n’a pas ete le cas, nous avons su quelques heures plus tard que nous avions loupe 5 orques a 20 minutes pret… C’est ca la loi de la nature !!!

Dans 2 jours nous publierons probablement notre dernier article depuis Buenos Aires. Nous vous rappelons le fabuleux concours sur le nombre d’heures a voir defiler les paysages dans les bus. A jeudi sur le blog, enorme bisou a vous.

Une traversee de plus de 22’000 kilometres, les deux poles sont lies !!!

Ushuaia ! Ahhh comme cela representait le bout du monde lorsque nous avions atterri a Anchorage un soir d’avril 2009…

Et aujourd’hui nous y voila, sentiment de joie et de tristesse se melent dans nos tetes. Dix mois ce sont ecoules, des milliers de kilometres de bitumes, sables, graviers ce sont deroules sous nos pieds et nos roues. Une dixaine de visages et de personalites seront pour longtemps dans nos coeurs et des centaines de paysages plus extraordinaires les uns des autres resteront graves dans notre memoire.

Ce voyage si longtemps imagine dans nos tetes, est  maintenant devenue une reelle experience vecue a deux. Donc c’est avec beaucoup d’emotions que nous sommes arrivees un soir pluvieux dans les rues d’Ushuaia !

p2011443.jpg

Pour arriver en Terre de Feu, il faut traverser en ferry le detroit de Magellans. Il y fait pratiquement toujours mauvais avec des vents violents qui balottent le bateau malgre ses grandes dimensions…

Ushuaia a ete pendant longtemps un port ou s’arretait les pecheurs et les navigateurs. Pour les Argentins c’est bien evidemment la ville la plus australe du monde mais les chiliens possede egalement la ville de Port Williams qui se trouve plus bas… Pour que les deux pays soient d’accord ils ont decretes que Ushuaia serait la « ville » la plus australe et Port Williams le « village »…

Cette ville a egalement accueilli beaucoup de bagnards jusqu’en 1947. Autant vous dire que les conditions de detention n’etaient pas des meilleures.

Voila le couloir de l’ancienne prison.

p1301687.jpg 

Nous sommes en ete mais les temperatures depassent tres rarement 15 degres, et le vent augmente encore la sensation de froid… mais nous avons de la chance car le lendemain de notre arrivee le soleil se pointe de temps en temps. Nous en profitons pour faire un petit trek dans le parc national. Nous ne pensions pas que la « fin du monde » soit si vert.

p1311730.jpg

p1311726.jpg

Et puis biensur, nous avons ete oblige de prendre cette fameuse photo devant le panneau de la ville. Comme la Saucisse n’est plus avec nous et que nous la regrettons beaucoup, nous avons garde sa plaque d’immatriculation avec nous pour faire la pose. 

p1301692.jpg

 p1311711.jpg

Comme il fait froid dehors, nous avons egalement pris du bon temps avec Kim, Catia et Colette a l’interieur de notre super cabaña. Et nous pouvons vous dire que nous avons bien rentabilise la cuisine en nous preparant a deux reprises, les fameux « centollas » (king crabs en anglais et araignees de mer en francais).

Nous pouvons dire que la boucle est bouclee car nous avions mange les memes crabes en Alaska chez Paul !!! 

p1311695.jpg

p1311696.jpg

Apres nous en etre mis plein la panse, nous sommes allees faire un petit tour en bateau sur le canal de Beagle. Difficile de rester sur le pont du bateau, vu la morsure du vent…

Ici le phare des Eclaireurs a l’entree du canal.

p2011475.jpg

Et un peu plus loin, une petite ile ou s’epanouit une colonie de pinguoins de Magellans.

p2011478.jpg

p2011490.jpg

Celui la c’est une autre sorte car il a les pattes orange… Mais aucune idee de son nom scientifique.

p2011492.jpg

Nous sommes restees 4 jours a Ushuaia que nous avons vraiment apprecies. C’est drole mais nous n’avons pas pu nous empecher de trouver des ressemblances avec l’Alaska… Peut etre que leur position si proche des poles y est pour quelque chose !

Maintenant nous ne descendons plus vers le Sud, plus de terre pour ca… Depuis 10 mois c’est la premiere fois que nous remontons vers le Nord, pour Puerto Madryn et ses orques…

 

Le Perito Moreno, geant de glace

Nous continuons notre descentr de quelques degres vers le sud.

C’est a El Calafate que nous rejoignons la deuxieme equipe de nos amies Kim et Catia. Apres apres avoir pris l’avion depuis Buenos Aires, elles arrivent le sourire aux levres,  les bras pleins de chocolats et un enorme morceau de gruyere ! Autant vous dire que la soiree a ete fetee en grande pompe !!!

p1261568.jpg

A 75 km d’El Calafate, se trouve le glacier Perito Moreno, connu pour sa grandeur et son mur de glace qui se termine dans les eaux bleux laiteuses d’un lac. Il faut preciser qu’il n’est rien d’autre qu’une langue de l’enorme plaine de glace qui se trouve dans la cordillere entre le Chili et l’Argentine. C’est la 3eme calotte glaciere apres l’Antartique et le Groenland et egalement la 3eme source d’eau potable au monde !

C’est aussi le glacier de ce genre le plus accessible car il ne faut pas oublier que nous sommes pratiquement au niveau de la mer…

Nous nous sommes aprochees en bateau de ce geant pour nous rendre compte de la hauteur de son mur de plus de 60 metres de haut et entendre craquer la glace. De temps en temps d’enormes blocs s’en detachent et forment une grande vague en touchant la surface de l’eau.

p1241447.jpg

p1241464.jpg

p1241502.jpg

p1241507.jpg

Il est possible egalement de l’observer depuis des passerelles et de se rendre compte de la grandeur de ce glacier.

p1241528.jpg

p1241536.jpg

p1241549.jpg

p1241564.jpg

Nous avons ete tres impressionne de cette demonstration de force. Du coup, le soir nous sommes allees manger un mouton sur la broche a la mode Argentine. A manger avec les doigts  et beaucoup d’appetit !

Sejour venteux a El Chalten

Deuxieme passage par la frontiere Argentine ! Depuis l’ile de Chiloe, nous prenons un bus pour Bariloche, ville d’argentine de l’autre cote de la cordillere.

Choc aculturel : nous nous retrouvons au milieu de nos vallees Suisse encore une fois ! Surtout que les rues bondees de touristes Argentins et Chiliens, sont parsemees de boutiques de chocolat…

Nous sommes en haute saison et la foule de vacanciers nous oppresse un peu. Nous decidons de nous promener sur les hauteurs environnantes. Il faut dire que la region est connue pour etre une station de ski hupee du pays.

 p1161387.jpg

Nous quittons donc assez rapidement ce « Zermatt » Argentin pour subir nos plus longues heures de bus d’affilees depuis le debut du voyage: 34 heures sur la mythique « routa 40″ qui descend a travers la pampa patagonienne ! Deux nuits assises sur des sieges a peine inclinables a se geler les…

 p1181392.jpg

Nous arrivons donc a El Chlaten, les jambes pleines d’oedemes et des poches sous les yeux par un vent a faire voler les chats ! Nous sommes toutes excitees car c’est la que nous retrouvons nos amies Marie-Jo, Melanie et Valerie ! Nous avions loue une cabañas que nous n’avons pu intergrer que 4 heures plus tard car le menage n’etait pas fait. Nous avons eu le temps de nous rendre compte que la temperature et les conditions climatiques ne sont pas clementes a cette latitude…

Les retrouvailles ont ete bien arrosees. Nous avons passe l’apres-midi a prendre connaissance des dernieres nouvelles de Suisse et du CHUV…

 p1191408.jpg

Le lendemain nous sommes parties a l’assaut des montagnes mythiques de la region : le Mont Fitz Roy, paroi verticale imprenable s’elevant au milieu des nuages quasi permanent. Le nom indien Yamana de ce sommet, se nomme « el chalten », la montagne qui fume. Vu les conditions climatiques hivernales durant pratiquement toute l’annee, elle attire des andinistes chevrones du monde entier en manque d’exploit ! Nous nous contenterons de l’observer a sa base ou le vent soufflant a plus de 100 km/h nous a deja bien gene…

 p1211415.jpg

p1211427.jpg

 

p1211429.jpg

 

p1211434.jpg

Nous revenons a notre cabañas apres 8 heures de marche, 24 km dans les semelles  et les joues rougies par le vent ! Nous reprenons un peu de force en nous regalons d’un « brasero » argentin ! La viande nous fond dans la bouche, c’est incroyable.

Nous quittons nos copines apres 3 jours magnifiques a profiter du bon vin et de la bonne bouffe. Nous les retrouverons bientot, donc les aurevoirs n’ont pas ete trop dure. A part pour Melanie qui s’en retourne au Quebec mais que nous reverons probablement cette annee en Europe ou a New York. Merci encore a elles de nous avoir rejoint dans cette contree de l’Argentine sauvage et rude, cela nous a fait un bien fou !

p1211442.jpg 

Arret force a Mendoza et soiree de Nouvel an

Apres notre sejour luxueux a San Juan, nous quittons a regret la piscine et les employes de l’hotel zeles pour quelques heures de bus, direction Mendoza.

Nous y retrouvons Colette, notre amie Quebequoise qui s’y est arrete pour plusieurs jours. La ville n’est pas trop touristique ce qui ne nous deplait pas trop car nous commencons a etre sature de tout ce qui concerne les tours organises, les guides et surtout les  « autres » touristes…

Nous pensions rester dans cette  ville 2-3 jours, le temps de faire notre lessive et de flaner encore sur les terrasses des cafes, puis de traverser une enieme fois les Andes dans sa largeur pour nous rendre a Valparaiso au Chili pour y passer le Nouvel an.

Nous avons tres vite renonce a notre idee lorsque la patronne du Bed and Breakfarst ou sejourne Colette, nous annonce avec de grands yeux apeures, que c’est une pure folie de vouloir se rendre au Chili a cette periode-ci… Elle nous explique qu’un grand nombre d’Argentins et de Chilien se rendent a Valparaiso pour voir les feux d’artifices ! Effectivement le jour meme nous n’avions pas trouve de place dans les bus avant 3 jours…

La perspective de ne pas trouver de chambre d’hotel, de se retrouver serrees commes des sardines sur les quais et d’attendre des heures au passage de la frontiere, nous a decide de rester une semaine a Mendoza et de passer la nouvelle annee en compagnie de Colette. En plus, nous venions de faire la connaissance de Cecile (une amie quebequoise que Colette a rencontre au Guatemala) et Margarita, une Argentine d’une 50ene d’annee, celibataire, tres extravertie et pleines de bonnes intentions !

Elle nous a invitee a feter le passage a 2010 dans le resto de sa cousine. En attendant le Reveillon nous avons passe de bonnes soirees en nous cuisinant des spagettis aux palourdes ainsi que des crepes au sirop d’erable, le tout toujours arrose de tres bons vins argentins…

Le jour de la grande fete, Margarita qui avait passe la journee a nous faire visiter le parc enorme de la ville, a falli defaillir lorsque l’on lui a annonce que nous n’allions pas pouvoir nous habiller avec une belle robe et de beaux souliers pour Nouvel an…

Le parc de Mendoz avec ses milliers d’arbres plante en plein desert. Margarita de dos car impossible de prendre en photo de face…

pc301262.jpg

Nous avons essaye de lui faire comprendre que lorsque l’on part pour une annee on emporte ce genre d’habit… C’est donc vetues de nos chaussures de marche, pantalons de treking et t-shirt de sport, que nous nous sommes retrouves, Colette, Cecil, Margarita et un couple d’Autrichien invite par notre hote, a la porte du restaurant de sa cousine…

Nous avons ete acueillies dans une ambiance Libano-syrienne avec buffet a volonte et musique arabe ! C’etait tres original de passer le Reveillon en Argentine en dansant la danse du ventre et se goinfrant de humus et de dates confites…

 De gauche a droite: Cecile, Colette, Margarita et l’autrichienne (Briguitte mais plus tres sur…)

p1011271.jpg

Chaude ambiance, tout le monde danse, Margarita ne nous laisse pas le choix…

p1011277.jpg

A part la fete et la bonne bouffe, nous avions tout de meme decide de nous raprocher de l’Aconcagua tres proche de la ville, et plus haut sommes de l’Amerique avec ses 6900 metres et des poussieres. Sans voiture, le seul moyen d’y arrive, est de passer encore une fois par une agence qui nous ramasse a notre hotel, nous fourre dans un minibus et nous emmene comme des moutons faire 6 heures de bus pour voir la montagne entre deux virage, a moitie dans la brume…

Bref, on s’est dit que c’etait la derniere fois que l’on faisait ce genre de tour…

Une station de ski dans les Andes. Il n’y a pas de chalets ni de bonnes fondues ici… (qu’est ce que ca nous manque. Des notre retour on cours a l’Eveche manger une fondue et une meraingue a la creme de Gruyere!)

pc271244.jpg

Voila le fameux Aconcagua tout terne et prit de bien loin malheureusement.

pc271251.jpg

pc271256.jpg

Ce que l’on nomme le Pont de l’Inca. Formation de sel et de mineraux, expulses par l’eau de sources d’eaux chaudes. L’on pouvait s’y baigner il y a quelques annees mais une avalanche a detruit l’hotel attenant et il n’a jamais ete reconstruit.

pc271258.jpg

La Rioja et les parcs de Talampaya et la Vallée de la Lune. Noel en prime !

Nous descendons encore et toujours vers le sud et  vers notre point d’arrivee… En attendant d’y arriver (il nous reste 3500 kms environ), nous nous arretons a La Rioja ville bruyante et toujours ecrasee sous un soleil de plomb ( 35 degres la journee et 23 la nuit…)

Durant notre trajet de bus, nous avons fait la connaissance de Colette. Une Quebequoise a la retraite qui voyage seule depuis plusieurs annees pour fuire le froid de l’hiver canadien ! Colette est une femme extraordinaire, pleine de vie, d’humour avec une peche d’enfer !!! 

Nous nous entendons tres bien et decidons d’aller visiter deux parcs dans la region ensemble. Comme nous trouvons les tours organises bien trop chers, nous decidons de louer une voiture ce qui nous permet d’economiser quelques pesos…

 Nous voila parties sur les routes de bon matin apres avoir reussi a sortir de la ville sans encombre. Apres 200 kms de route dans un paysage accidente et desertique, nous arrivons dans la Vallee de la lune. C’est une region ou les differentes strates geologiques sont misent a nu par l’erosion du sol et les glissements des plaques techtoniques. Il est donc facil de trouver des fossils de dinosaures et de plantes. Nous sommes tres heureuses d’avoir eu des explications sur un sujet nouveau.

Ici vous pouvez voir des centaines de pierre en forme de boule. Le guide du routard decrit cet endroit comme  » le terrain de petanque geant »… Cette forme particuliere des pierres, est le meme processus que la formation d’une perle. Sous terre, quelques molecules de carbone sont petit a petit entourees de roche. La pierre fini par ressortir a l’air libre apres plusieurs millenaires.

pc221228.jpg

 

Et voici notre amie Colette, posant serieusement devant une formation rocheuse qui devrait ressembler a un sous-marin (mais ca c’est une autre histoire… dans cette region ils aiment bien trouver des formes aux choses… )

pc221231.jpg

 

Apres avoir mange notre pic-nique au grand vent… nous avons repris la voiture pour nous rendre dans le parc de Talampaya. Profond canyon asseche aux parois impressionnantes.

pc221235.jpg

 

Dans cette region tres tres seche, les arbres ont des toutes petites feuilles pour ne pas perdre trop d’eau par evaporation. Ils concervent donc leur chlorophylle dans leur ecorce. D’ou sa belle couleur verte !

pc221240.jpg

  

Nous rentrons tranquillement a La Rioja et laissons Colette au terminal de bus pour qu’elle puisse rejoindre Mendoza le lendemain matin. En ce qui nous concerne, nous prenons un bus pour San Juan. Quelques jours en arriere, nous avions reserve dans un hotel de luxe pour passer les fetes de Noel !

Nous avons donc debarque le 24 decembre, pleine de poussiere et avec nos gros sac a dos, dans le hall de ce magnifique hotel. Il etait 10 heures du matin, moment precis ou les clients peuvent prendre possession de leurs chambres (il ne fallait pas manquer une minute de notre sejour « grand luxe » non ?!)

Nous avons donc profite de la piscine et du cocktail de bienvenue !

pc251242.jpg

 

Le soir, nous avions egalement reserve dans un des seuls restaurant de la ville ouvert la nuit de Noel… Nous avons tres bien mange et bu un super vin. Pour la petite histoire, nous savions que les Argentins mangeaient tres tard, donc nous avions reserve pour 21h30. Nous etions les seules dans le resto jusqu’a 23h30 ou sont arrives une famille entiere avec grand-pere et grand-mere !!! Incroyable, ils commencaient juste a boire l’apero…

pc251243.jpg

Comme de notre cote nous avions termine de manger, nous sommes sorties pour prendre un taxi. C’etait minuit precise et tout le monde a commence a sortir dans les rues et a allumer des petards… on aurait cru etre en plein jour de l’An !!! Du coup, pas un seul taxi ne circulerait avant 2 heures du matin nous explique le patron du restaurant…. Lorsqu’il a vu nos mines depitees, il s’est propose de nous ramener a notre hotel gratuitement. Cela nous a fait plaisir de recevoir quelque chose sans devoir payer au retour… cela faisait longtemps que cela ne nous etait pas arrive !

De Salta a Cafayate ou la redecouverte du vin et de la bonne viande !

Allez, encore un passage de frontiere… nous ne les avions pas comptes jusqu’a present mais pour les curieux voila le nombre de fois que nous avons eu la chance de dire bonjour a un douanier: 15 fois et normalement nous allons encore leurs faire des sourires 3 fois de plus car nous allons repasser par le Chili avec un retour en Argentine…

Mais nous n’allons pas nous plaindre car jusqu’a present (on touche du bois) pas de gros problemes si ce n’est des attentes interminables pour aucune raison…

Donc nous y sommes en Argentine apres avoir traverse dans sa largeur la Cordilliere des Andes. Nous nous retrouvons  dans une grande plaine, laboure de soleil, et aussi verte que chez nous. Le desert c’est fini pour un petit  moment.

Nous nous arretons a Salta, petite ville bien sympathique ou nous mangeons notre premier steak argentin, ceci arrose d’un vin de la region absolument divin !!! Je ne vous raconte pas notre plaisir a etre assise ainsi sur la terrasse du resto, a rehabituer nos papilles aux delices terrestres !

Apres nous etre bien rassasiees, toujours en descendant vers le sud, nous avons pris un bus local pour nous rendre dans la vallee de……… Nous nous arretons a Cachi charmant petit village ou nous nous reposons en mangeant de la tres bonne viande de cabris !

Puis pour nous rendre au village suivant, nous avons ete obligees de faire du stop car il n’y a pas de bus qui continue dans cette vallee depeuplee… Bon ce n’est pas vraiment du stop car personne ne vous prend gratuitement ! Nous avons fait le trajet « payant » a l’arriere d’un pick-up car nous avons cede les places devant a un couple de francais plus age que nous qui avait un peu peur de la poussiere…

pc161162.jpg

(J’ai la meche de cheveux un peu rebelle…)

pc161168.jpg

pc161179.jpg

Le soir, nous avons bu l’apero avec ce meme couple fort sympathique. Il faut avouer que nous n’avons plus l’habitude de boire ainsi et en ce qui me concerne,  la tete me tourne un peu trop vite a mon gout… Il va falloir se rehabituer a tout ca dit donc !

Nous nous sommes donc arretees pour quelques jours a Cafayate, encore une petite ville tres tres agreable, entouree de vignobles. Nous en avons profite pour faire un petit tour des collines en quad (moto a 4 roues) et rendre une petite visite aux derniers descendants des Amerindiens de la region.

 pc181195.jpg

pc181184.jpg

pc181197.jpg

Le paysage dans cette region est encore une fois tres curieux, car il se divise entre des collines verdoyantes ou poussent vignes et arbres fruitiers et des zones completement arrides aux couleurs encore une fois bien plaisantes pour nos yeux !

pc181200.jpg

pc181211.jpg

pc181212.jpg

pc181219.jpg




vacances au soleil |
Blog des GODINS |
celivacancesambiance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | eenjaarinnederland
| What's up in New york city
| Cédric en Argentine