L’Eau, la Terre et le Feu

L’avantage de ces pays tropicaux, réside dans le fait que l’eau des rivières est toujours une source de rafraîchissement fort agréable et non un bain glacé comme dans nos torrents de montagne….

C’est donc avec un énorme plaisir que nous avons découvert au bout de 40 km de chemins de terre et de nids de poules, debout dans le coffre d’un pick-up, ces bassins azurés au milieu de la forêt tropicale. Je peux vous dire qu’un coin de paradis de la sorte, ça se mérite ! Bon d’accord c’est un parc national, du coup un gardien dans une petite cahute nous demande un droit de passage (plus rien n’est gratuit dans ce bas monde). Nous croisons également sur le chemin deux autres gardes armés de fusils d’assauts pour notre sécurité semble-t-il…

Bref, quelques brasses, plongeons et bains de soleil sur les rochers plus tard, voilà qu’un des gardes forestiers s’approche de nous avec son large sourire un poil édenté. Il ne parle que très peu espagnol, sa langue natale et le kakchiquel. Malgré la barrière de la langue, Claire entame une discussion avec lui. C’est alors qu’il nous fait comprendre qu’il aimerait bien devenir son mari pour qu’elle puisse l’emmener en France. Comme ça, nous dit-il, il pourrait peut-être subir une opération pour devenir plus grand !!! (C’est vrai qu’ils sont bien petits ces Guatémaltèques, voir photo ci-dessous).

p8272376.jpg

La tache blanche au mileu de la photo c’est bien moi…

p8272382.jpg

 

Après avoir passé par l’élément liquide, nous sommes allées chatouiller de plus près un des volcans actifs de ce pays. Pour ce faire, nous avons passé deux jours à Antigua. Ville aux influences coloniales encore une fois mais beaucoup plus aérée et sobre que celles du Mexique. Antigua est réellement une ville à part au Guatemala. Nous tombons vraiment sous le charme, c’est une de nos plus belles découvertes citadines. Elle est réputée pour ses écoles de langue, sa gastronomie et sa sécurité.

p8302438.jpg

C’est donc à 5 heures du mat (eh oui, on bat des records de réveil) que nous partons en minibus avec d’autres touristes, sur les pentes d’un des volcans actifs (je ne cite pas le nom, voir dernier concours).  

p8292392.jpg

 

Nous arrivons au dernier village sur la route en montant à 1 000 mètres d’altitude environ. Nous sommes assaillies par des dizaines d’enfants qui veulent nous vendre des batons de marche ou nous faire monter sur des chevaux aussi frêles que des poulains… Nous attaquons la montée accompagnées d’une guide locale et toujours suivies par ces marmots qui nous demandent si on ne prendrait pas un « taxi » pour monter plus vite. Ce qu’ils entendent par « taxi » est bien entendu leurs montures pimpantes !

p8292390.jpg

Apres 1 heure de montée, nous voilà au pied des anciennes coulées de lave. C’est extraordinaire, nous marchons sur des milliards de petites scories et nous nous dirigeons vers la lave en fusion qui coule doucement sur le côté de la pente. C’est très « casse-gueule », mais nous arrivons donc sans trop d’égratignures vers ce spectacle magnifique. La roche en fusion se déforme et coule inexorablement vers le bas, une chaleur intense se dégage sous nos pieds, c’est l’enfer sur terre ! Mais un enfer fascinant !!! 

 p8292415.jpg

p8292410.jpg

 

Il y aura toujours de la vie où nous pensons que cela ne vaut même pas la peine d’y croire !

p8292398.jpg

p8292431.jpg

 

Nous quittons ensuite le Guatemala à regret. Nous avons trouvé les habitants très très chaleureux avec un sourire vrai. Nous avons encore beaucoup de route à faire et malheureusement le temps ne s’arrête pas, même en voyage… Nous gardons un super souvenir de ce pays et de ses habitants.

3 commentaires à “L’Eau, la Terre et le Feu”


  1. 0 anne-lise 1 sept 2009 à 7 h 21 min

    encore un beau chapitre de votre voyage…
    bisous

  2. 1 Anick 1 sept 2009 à 13 h 32 min

    Ouhlàlà, ca va trop vite!! Vous avez déjà terminé le Guatemala!! Bon Sophia, j’espère que tu as pensé à moi car ça ressemble beaucoup au Belize sais-tu… D’ailleurs, c’est comme si j’avais été à Flores, Antigua et Tikal tellement les touristes m’en parlaient! En tout cas, les routes, la jungle et sa faune ainsi que les bus locaux ressemblent étrangement à leur pays voisin. Enfin, ne laissons pas la nostalgie me gagner…

    Bueno, je suis trop contente que vous entriez dans « ma région préférée » et ne peux que me réjouir de lire vos prochains exploits. Profitez le plus possible, c’est tellement génial de voyager et de découvrir ce qui se passe ailleurs.

    Biz – Poupette

  3. 2 Nouchki 3 sept 2009 à 16 h 34 min

    Je pense que ce qui a séduit le monsieur chez Claire, c’est sa coupe de cheveux ;-)

Laisser un commentaire


sophie

sophie

Claire

Claire


vacances au soleil |
Blog des GODINS |
celivacancesambiance |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | eenjaarinnederland
| What's up in New york city
| Cédric en Argentine